L'ouverture (années 1960-1970)

C'est en 1963 que l'École devint "École Nationale Technique des Mines d'Alès".

A la suite d'un rapport démontrant qu'elle formait effectivement des ingénieurs de travaux relevant de la science de la terre, l'École put enfin délivrer un diplôme d'ingénieurs aux élèves entrés à partir de 1965, date à laquelle l'École fut transférée à Clavières et la durée de la scolarité portée à quatre ans.

A partir de là, la direction des études s'employa efficacement à relever le niveau de l'enseignement puis, devant la baisse de l'activité minière, à le diversifier, puis orienter les élèves sortant vers les travaux publics, le bâtiment, puis l'informatique. La scolarité, étalée sur quatre années (recrutement à Bac + 1 en 1971), comprenait 15 mois de stages et 27 mois d'enseignement théorique.
Ces dispositions permettaient de conserver l'originalité de la formation, en l'ouvrant à des domaines industriels nouveaux.