Aller au contenu principal

Environnement, énergie, risques

Assurer le développement et la qualité de vie des générations futures tout en protégeant notre planète

Présentation Domaine

11

Parcours sont proposés dans le domaine d'excellence Environnement, énergie et risques

Ingénieur généraliste

A l’issue du tronc commun de la formation d’ingénieur généraliste, 6 options (dont 4 en parcours bi-diplômant) sont proposées dans le domaine d’excellence

Miguel Lopez Ferber

Responsable

miguel.lopez-ferber@mines-ales.fr

2 ER, c'est quoi ?

 

Son atout, c'est la complémentarité entre les différentes disciplines

ER By Antoine RIVET

Ingénieur Généraliste, option Énergie & Environnement

L’option « Énergie et Environnement » est dédiée à deux enjeux majeurs de la société : la maîtrise de l’énergie et la préservation de l’environnement. Les étudiants issus de ce cursus seront capables d’imaginer et de proposer des solutions intelligentes, efficaces et durables pour répondre aux attentes de réduction de l’impact écologique et de performance énergétique. Aux côtés de solides compétences techniques, ils feront preuve de réelles aptitudes à animer, communiquer et convaincre.


Ils peuvent intégrer de grands groupes, des PME/PMI, des bureaux,d’ingénierie, des collectivités en tant que chargé d’études, chargé d’affaires, responsable de site ou responsable environnement. Ils sont destinés à devenir, à terme, des managers.

 

Programme de l'option

Environnement, Énergie, Risques - 43H

  • Risques industriels et naturels 
  • Écosystèmes et biodiversité 
  • Enjeux énergétiques

Industrie et Territoire - 57H

  • Réglementation ICPE 
  • Météorologie et dispersion atmosphérique
  • Dispersion des polluants dans les sols 
  • Modélisation Aria impact
  • Risques et aménagement du teritoir

Génie des procédés - 72H

  • Transfert de matière

  • Distillation 

  • Réacteurs chimiques 

  • Bilan énergétique

  • Méthodes HAZID et ENVID 

  • Modélisation Fluent

Projet « Implantation d’une unité industrielle sur un territoire » - 80H

Gestion de la qualité des eaux - 53H

  • Surveillance environnementale

  • Gestion environnementale de l’eau 

  • Gestion  intégrée des ressources en eau 

  • Réseaux d’assainissement

Gestion de la qualité de l’air - 29H

  • Analyse des polluants atmosphériques (COV, Odeurs et biocontaminants)
  • Actions : traiter ou agir à la source

Gestion des sites et sols pollués : Risques et enjeux - 22H

Gestion et valorisation énergétique des déchets - 30H

  • Panorama des déchets et réglementation

  • Filières de valorisation

  • Cogénération – Réseaux de fluides énergétiques

Projet « Traitement des eaux et valorisation des sous-produits » - 40H

Production et utilisation de l’énergie - 85H

  • Énergie éolienne, énergie solaire photovoltaïque

  • Énergie hydraulique, énergies marines

  • Géothermie, Bioénergie

  • Énergie nucléaire

  • Analyse financière 

  • Étude de cas et mise en situation

Stockage et distribution de l’énergie - 45H

  • Réseaux intelligents

  • Stockage de l’énergie, batteries

  • Énergie hydraulique et stockage

Efficacité énergétique et intégration des procédés - 40H

  • Optimisation énergétique 

  • Intégration des procédés  – Modélisation de systèmes énergétiques 

Économie circulaire - 40H

  • ACV et écologie industrielle territoriale

  • Projet EIT

Projets Énergie & Environnement - 96H

Sandrine Bayle

Responsable

sandrine.bayle@mines-ales.fr

Ingénieur Généraliste, option Risques Naturels & Industriels

L’ingénieur spécialisé en risques majeurs s’appuie sur une solide formation généraliste. Cet expert possède une très bonne maîtrise des risques majeurs, de la modélisation de leurs conséquences, de leurs impacts sur le territoire et des moyens de prévention et de gestion de crise. Il peut aussi bien évoluer comme cadre dans la direction QHSE (Qualité, Hygiène, Sécurité, Environnement) d’une entreprise industrielle ou dans un bureau d’études et d’ingénierie en risques (risques technologiques et naturels) que dans l’administration ou les collectivités locales.

 

Programme de l'option

Environnement, Énergie, Risques - 43H

  • Risques industriels et naturels 

  • Écosystèmes et biodiversité 

  • Enjeux énergétiques et systèmes énergétiques

  • Étude d’impact 

Industrie et Territoire 57H

  • Réglementation ICPE 

  • Météorologie et dispersion atmosphérique

  • Dispersion des polluants dans les sols 

  • Modélisation Aria impact

  • Risques et aménagement du territoire 

Génie des procédés - 72H

  • Transfert de matière

  • Distillation 

  • Réacteurs chimiques 

  • Bilan énergétique

  • Méthodes HAZID et ENVID 

  • Modélisation Fluent

Projet « Implantation d’une unité industrielle sur un territoire » - 80H

Introduction aux risques - 45H

  • Introduction sur les risques industriels majeurs 

  • Industrie pétrochimique 

  • Industrie gazière 

  • Industrie nucléaire 

  • Industrie pyrotechnique 

  • Changements climatiques

Physique des phénomènes dangereux 1 – Risques industriels - 69H

  • Débit à la brèche et évaporation

  • Explosion de gaz 

  • BLEVE 

  • Incendie 

  • Boilover 

  • Électrostatique – ATEX 

  • Explosion de poussières 

  • Emballement réactionnel 

  • PHAST 

  • FLACS 

Physique des phénomènes dangereux 2 – Risques naturels - 61H

  • Incendies de forêts 

  • Sécheresse 

  • Sismicité et risque tsunami 

  • Météorologie pour l’inondation 

  • Fonctionnement des hydrosystèmes

  • Éboulement rocheux 

  • Mécanique mouvements gravitaires 

  • Risque minier 

Analyse et maîtrise des risques 1 - 45H

  • Méthode d’analyse des risques 

  • SIL/ HAZOP 

  • Analyse quantitative des risques 

  • Sûreté de fonctionnement 

  • Assurance 

Urgence et gestion de crise 1 - 24H

  • Retour d’expérience de la catastrophe 

  • Introduction à la gestion de crise

  • Organisation des secours 

  • Aide à la décision  

Étude de cas - Risques industriels - 35H

  • Étude de danger 

  • Barrière de maîtrise des risques 

  • Étude de cas 

ou

Étude de cas – Risques naturels - 35H

  • Hydraulique et dimensionnement de bassin 

  • Prévision des crues 

  • Étude de cas risque inondation

Outils de gestion des risques et des crises - 26H

  • Prévention des inondations 

  • Résilience des territoires 

  • Plan Communal de Sauvegarde (PCS) 

  • Plan de Continuité d’Activité (PCA)

Urgence et gestion de crise 2 - 98H

  • Les outils de gestion de crise et la scénarisation des exercices 

  • Communication de crise 

  • OpenStreetMap et son utilisation pour la cartographie de crise 

  • Géomatique et gestion de crise 

  • Urgences et crises : cas pratiques et entrainement en simulateur  

Analyse et maîtrise des risques 2 - 86H

  • Ingénierie de la sécurité 

  • Facteurs humains et organisationnels 

  • Cyber sécurité 

  • Transport de matière dangereuse 

  • Règlementation ATEX 

  • Visite de sites industriels 

Pierre LAURET

Responsable

pierre.lauret@mines-ales.fr

Masters et Mastères

Master international Disaster management & environnemental impact (DAMAGE)

Découvrir ici 

Formation en anglais

Master Biotechnologies et innovation (BIOTIN)

Découvrir ici 

Mastère spécialisé Sécurité industrielle et environnement

Découvrir ici 

En double diplôme

Quelques élèves peuvent réaliser leur dernière année au sein du Master Sciences de l’eau de l’université de Montpellier qui se décline en trois parcours :

  • Hydrogéologie qualitative et quantitative – Environnement
  • Contaminants Eau Santé
  • Hydrologie Risque Environnement

Ce parcours permet d’approfondir le thème de la préservation des ressources en eau et d’obtenir le diplôme d’ingénieur et le Master.

Quelques élèves originaires de PC peuvent intégrer un parcours bi diplômant de deux ans avec l’école nationale supérieure de chimie de Montpellier au sein de différentes options :

  • Dépollution et Gestion de l’Environnement
  • Chimie et Bioprocédés pour un Développement Durable
  • Chimie du Nucléaire, Environnement
  • Ingénierie des Principes Actifs Naturels

Ce parcours permet d’approfondir les compétences en chimie et d’obtenir les deux diplômes d’ingénieur.

Les élèves ayant un socle de connaissances en biologie (filière BCPST, licence biologie ou équivalent) peuvent réaliser leur dernière année au sein du Master « Biologie Santé parcours management de projet et innovation en biotechnologie » des universités de Nîmes, Montpellier et d’IMT Mines Alès.
Ce parcours permet d’approfondir le domaine des biotechnologies et d’obtenir le diplôme d’ingénieur et le Master

Formation en Anglais, quelques places par an !

This program serves as an interface between two fields of application : disaster management and environmental impact assessment. This multidisciplinary approach will allow students to strengthen their knowledge base by integrating an international dimension on large-scale crises. The proposed courses will allow students to assess the risks (risk analysis methods), propose solutions for risk reduction and preparedness planning. The students will be able to offer and professionally analyze the management and coordination in the event of human or environmental catastrophe.

Doctorat

Doctorat dans l'équipe de recherche Eau, ressources, territoires

Découvrir l'équipe de recherche Eau, ressources, territoires d'IMT Mines Alès

3

 

 

 

 

Doctorat dans l'équipe de recherche Étude des risques et de la qualité

Découvrir l'équipe de recherche Étude des risques et de la qualité de l'air d'IMT Mines Alès

2

 

Pour en savoir +

IMT Mines Alès est classée dans le top 400 mondial du prestigieux palmarès 2020 du Times Higher Education Impact (classement général).
Dans le palmarès dédié aux objectifs de développement durable (ODD) des Nations-Unies, IMT Mines Alès est classée :

  • 47e sur la gestion propre et durable de l’eau (ODD n°6) et 48e sur la préservation des milieux aquatiques (ODD n°14), notamment grâce à ses travaux scientifiques de pointe sur la gestion de la ressource en eau et à leur contribution aux politiques publiques de gestion de l’eau au niveau local comme international.
  • 97e sur la lutte contre le changement climatique (ODD n°13), notamment grâce à ses nombreux programmes d’éducation et de recherche relatifs à la prévention des risques environnementaux majeurs et à la gestion des catastrophes.